Rfrencement

Comment gérer sa trésorerie face au Coronavirus ?

La crise que nous affrontons actuellement avec le coronavirus est une crise sanitaire sans précédent qui a malheureusement aussi des conséquences financières très importantes, notamment liées aux consignes de confinement, mais pas seulement. Les chefs d'entreprise commencent à faire face à des difficultés d'approvisionnement, à des perturbations des livraisons, à des annulations de commandes et à l'absentéisme des employés.

Une pluie de difficultés dans les structures à trésorerie fragile. Le contexte actuel de crise économique et financière affaiblit considérablement les entreprises. Les tribunaux de commerce notent que le cycle de défaut s'accélère. Statistiquement, le délai moyen entre la survenance d'un incident de paiement dans une entreprise et la cessation de ses paiements est beaucoup plus court qu'auparavant: il est désormais compris entre trois et six mois.


Qu'est-ce que la gestion de trésorerie ?

Il ne suffit pas simplement de savoir que sa trésorerie est positive ou négative à un moment donné. En effet, vous pouvez avoir un compte crédit mais n'avez pas encore payé certains frais tels que votre loyer, un fournisseur, un employé, votre TVA, etc. et ces frais pourraient même rendre votre compte débiteur. À l'inverse, vous savez peut-être que les fonds arriveront bientôt sur votre compte, ce qui peut vous permettre de reporter un paiement prévu en conséquence.

Faites le point sur les dépenses courantes: nous conseillons aux commerçants d'avoir une vision claire des dépenses engagées au cours des dernières semaines. Pour cela il faut centraliser toutes ses factures et vérifier qu'aucune n'est allée au piège. Regardez l'impact des décaissements futurs sur votre flux de trésorerie. Anticipez autant que possible.

Hiérarchisez ses réglementations et discutez avec ses fournisseurs: en cas de difficultés, appelez vos fournisseurs pour savoir s'ils disposent de flexibilité sur les réglementations à collecter. Priorisez les artisans et les fournisseurs déjà affaiblis par les grèves et événements précédents: ils ont besoin de vous.


Dispositif d’accompagnement en direction des TPE et PME

Selon les annonces du gouvernement, les entreprises ont le droit, sans pièces justificatives, de différer le paiement des taxes et charges sociales à payer en mars 2020. Il leur suffit de demander un report de paiement par tout moyen, y compris par e-mail. Concernant les cotisations sociales, les entreprises conservent la possibilité d'obtenir de l'URSSAF un délai pour le paiement des charges sociales en souffrance mais également des remises exceptionnelles pour majorations tardives et pénalités. Pour l'heure, ces délais de paiement des cotisations sociales concernent l'ensemble des charges dues en mars 2020. Il va de soi que nous devrons suivre les évolutions des prochaines échéances. Sans aucun doute et de manière très exceptionnelle, la règle selon laquelle les délais de paiement ne peuvent être demandés que si la part du salarié a été dûment payée par l'entreprise est annulée.


Partager l'article sur

Partager sur Facebook Linkedin Twitter