Comment faire pour créer sa propre entreprise?

Devenir chef d’entreprise n’est pas chose facile et nécessite avant tout beaucoup de volonté, d’endurance et de patience. Il n’est pas donné à chacun de se lancer dans l’aventure de l'établissement.

Il faut donc s’engager dans la création d’entreprise en sachant que ce n’est pas une simple formalité, que la route sera longue et périlleuse, que rien ne sera définitivement acquis et qu’il faudra sans cesse remettre l’ouvrage sur le métier. L’idée de base s’ajoutant à la volonté et à une opportunité conduit directement vers la création d’une nouvelle affaire. Cependant il faut essayer d’éviter les erreurs fréquemment commises par les jeunes créateurs. Dans cet esprit, il faudra se donner un concept, une trame à suivre qui permet une analyse sous différents angles du projet afin d’en maximiser les chances de réussite. Vous êtes, en tant que futur créateur d’une entreprise, en possession d’une idée ou d’une opportunité de reprendre une entreprise existante. De nombreuses questions se posent alors:

  • Quels seront les dangers auxquels je devrais faire face?
  • Comment « vendre » mon projet à des partenaires éventuels ?
  • Quelles sont les formalités administratives à remplir ?

Quand est-ce qu’il faut se lancer dans votre projet ?

Il convient dès lors de bien garder à l’esprit les causes d’échec les plus fréquentes, afin d’en tirer les conclusions. Le GROUPE FIDUCIAIRE CHAFII est destiné à vous soutenir tout au long de ce processus décisionnel. Il vous fournit les bases de réflexion et les critères de choix qui vous permettront:

  • D’analyser la faisabilité de votre projet;
  • De faire les choix adéquats au niveau de la forme juridique, de la stratégie de votre entreprise et du financement de votre projet;
  • De disposer en fin de compte d’un plan d’entreprise prêt à être réalisé.

Faite une auto-évaluation en répondant aux questions:

  • Suis-je un esprit entrepreneur?
  • Ai-je suffisamment d’expérience professionnelle?
  • Ai-je les qualifications professionnelles et techniques suffisantes?
  • Est-ce que je remplis les exigences légales?
  • Ai-je la santé?
  • Est-ce que je dispose du soutien de mon entourage proche?
  • Est-ce que je dispose d’assez de moyens financiers?

Cette analyse critique de sa propre personnalité fournit une première indication sur la faisabilité du projet.

A quoi reconnait-on un futur entrepreneur ?

Les principaux traits caractéristiques que doit posséder le futur créateur sont: le dynamisme, l’ambition et l’audace, l’esprit créatif, une capacité à diriger. Le créateur doit être à la fois un bon technicien, un bon vendeur, un bon gestionnaire. Il doit savoir déléguer une partie de sa tâche et s’entourer. Le créateur doit être tenace et avoir une forte volonté de réussir, malgré le peu de crédit qu’on lui accordera au début.

La mise en œuvre du projet d’entreprise nécessite tant la possession des qualifications professionnelles, techniques et sociales que le respect des dispositions légales en matière de création d’entreprise. A cet effet, l’analyse personnelle doit se faire sous différentes perspectives, à savoir du point de vue:

  • Professionnel;
  • Légal;
  • Personnel et social;
  • Financier

Créer seul ou participer?

Chaque porteur de projet se trouve confronté à cette question. Tout dépend évidemment de la situation personnelle de départ de chacun. Dans le cadre de la création d’une entreprise par initiative individuelle, toute la structure de l’entreprise est à mettre en place. La clientèle est à conquérir et à fidéliser. Le partenariat, quant à lui, permet de bénéficier dès le départ d’une certaine synergie, tant au plan des compétences qu’au plan financier. Il comporte cependant certains risques liés à la gestion en commun de l’entreprise. Enfin lors d’une reprise, l’entreprise peut s’appuyer sur des relations avec la clientèle et les fournisseurs, l’expérience des collaborateurs. Une reprise peut aussi se caractériser par un manque de flexibilité. Les caractéristiques relatives à la reprise d’entreprise ne seront pas traitées dans ce guide, car la reprise nécessite une démarche particulière. Il convient de garder à l’esprit les avantages et inconvénients des deux modes de gestion de l’entreprise (initiative individuelle et partenariat). Le choix de la forme juridique de la future entreprise est intimement lié au choix entre l’initiative individuelle et le partenariat.


Quels sont les avantages et les inconvénients du partenariat?

AVANTAGES

Synergie: Le partenariat peut permettre la mise en commun de ressources plus développées. Il peut s’agir d’une complémentarité des qualifications, des expériences respectives (le commercial et le gestionnaire), mais aussi d’une plus grande capacité de financement. Responsabilité: La responsabilité et donc le risque est partagé entre les participants à l’entreprise. Répartition des tâches: Les partenaires peuvent s’entraider dans la gestion de l’entreprise par une répartition des tâches, notamment en cas d’absence ou de maladie.

INCONVÉNIENTS

Partage du pouvoir : La prise de décision est partagée entre les partenaires, d’où une certaine rigidité et la possibilité de conflits d’intérêts, à l’occasion par exemple de la définition des orientations stratégiques de l’entreprise (investissement, embauches…). Ces désaccords entre les partenaires peuvent faire manquer à l’entreprise des opportunités, conduire à un blocage de l’entreprise et entraîner sa disparition. Responsabilité: Chacun des partenaires doit être prêt à assumer la responsabilité de l’ensemble des décisions adoptées par l’entreprise. Répartition des bénéfices: Les bénéfices devront être répartis entre les partenaires.

Présentation Groupe Fiduciaire Chafii




Partager l'article sur

Partager sur Facebook Linkedin Twitter